Mega conclut un accord avec Watz

by Luna
Mega

Communiqué de presse

Contact partenaire de communication:
Elsie Van Linthout chez Luna
GSM: +32 475 26 01 03
elsie@luna.be

Mega conclut un accord avec Watz

  • Watz demande la protection contre ses créanciers;
  • Mega fait une offre de reprise à tous les clients de Watz.

Louvain, Deurne, Liège – le 20 décembre 2021 – Mega, le fournisseur 100% belge d’électricité et de gaz, a conclu un accord avec Watz, un plus petit fournisseur d’énergie principalement actif sur le marché en Flandre. Mega, en concertation avec Watz, fait une offre concrète de reprise à tous ses clients qui est même légèrement plus intéressante que leurs conditions actuelles. Watz a connu des difficultés en raison de l’énorme augmentation des prix de l’énergie et a demandé une PRJ (procédure de réorganisation judiciaire, l’ancienne LCE).

Watz a quelque 36.000 contrats de gaz et d’électricité, avec environ 20.000 clients. Les clients se trouvent principalement en Flandre, bien qu’il y en ait également quelques uns en Wallonie. La société a introduit une demande de PRJ (procédure de réorganisation judiciaire, l’ancienne LCE). L’intention est de rester actif sur le marché de l’énergie, mais de réfléchir à d’autres activités. Mega a quelque 600.000 contrats avec environ 370.000 clients dans notre pays. Mega est également actif en France.

«Nous avons toujours été une entreprise rentable, jusqu’à ce que les prix de l’énergie augmentent de façon aussi radicale», explique Gert Haubrechts, propriétaire et directeur général de Watz. «Les prix ont été multipliés par 6 ou 7. Cela nécessite le préfinancement d’une partie de la consommation en hiver, car les clients paient le même montant en hiver et en été mais consomment beaucoup plus quand il fait froid. De plus, il y a des clients qui ne veulent pas payer des avances plus élevées, nous devons donc avancer leur consommation jusqu’à la facture de régularisation. Une facture qui qui sera corsée et qu’ils auront peut-être du mal à honorer à ce moment-là. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés dans les difficultés».

«Nous voulons offrir à nos clients la continuité, avec de bonnes conditions. C’est la raison pour laquelle nous avons conclu un accord avec Mega, qui fait à nos clients une meilleure offre que leurs conditions actuelles. Ils n’ont donc pas à chercher un autre fournisseur d’énergie pendant la période de Noël. Mega est une entreprise bien établie et stable qui a la même philosophie que Watz : locale, verte, indépendante, bon marché et efficace. C’est précisément pour cela que nous avons conclu un accord avec eux», conclut Gert Haubrechts.

«Malgré l’accord que nous avons conclu avec Watz, nous ne faisons qu’une offre de reprise aux clients», explique Thomas Coune, CEO de Mega Belgium. «Un opt-in, pas un opt-out. Nous voulons que les clients acceptent de venir chez nous, avec une offre intéressante pour eux. De cette façon, les clients de Watz peuvent rester avec un fournisseur local d’énergie verte, qui s’engage à être efficace et réactif par rapport à ce qui se passe sur le marché».

Mega reste fidèle à son ADN de fournisseur d’énergie low cost

L’ADN de Mega est depuis toujours – et restera – de proposer à ses clients des tarifs énergétiques plus avantageux que les prix moyens du marché. Les contrats existants – qui ont été renouvelés entre 2018 et 2020 – étaient en moyenne environ 26% moins chers pour l’électricité, et 36% moins chers pour le gaz par rapport au contrat arrivant à échéance. Mega reste donc bien l’un des fournisseurs d’énergie les moins chers. En définitive, Mega excelle dans la gestion des coûts : pas de campagnes publicitaires onéreuses, une digitalisation poussée et un ancrage local. De plus, Mega emploie son propre personnel pour son call-center, son informatique et son marketing. L’entreprise ne recourt pratiquement pas à des entreprises externes, qui coûtent souvent très cher. Avec ses prix actuels, Mega fait toujours partie du top 3 des fournisseurs d’énergie les moins chers.

En outre, la société dispose d’un fonds de roulement suffisant et d’un bilan solide. Pour ses contrats fixes, Mega s’est protégée par des contrats d’achat parallèles. Mega est une entreprise rentable. Ces dernières années, elle a toujours réalisé des millions d’euros de bénéfices. Mega, fondée en 2013, prévoit de clôturer son exercice cette année et en 2022, avec un bénéfice, malgré les prix élevés de l’énergie. L’EBIT de Mega s’élevait à plus de 10 millions d’euros en 2020.

Pour plus d’informations ou pour une interview, n’hésitez pas à contacter
Elsie Van Linthout chez Luna: elsie@luna.be, ou +32 2 475 26 01 03

À propos de Mega

Créée en 2013, Mega (Power Online SA) est un fournisseur d’énergie low cost pour les particuliers et les professionnels en Belgique, dont le siège social est situé à Liège. Il a été fondé par deux entrepreneurs belges, Michaël Corhay et Thomas Coune.

Mega établit des contrats d’achat d’énergie en direct avec les producteurs verts locaux (ex: éolien, photovoltaïque, etc.) et achète également l’énergie sur les bourses.

Le Groupe Mega compte actuellement près de 100 employés, actifs dans leurs bureaux de Liège, de Louvain et de Montpellier. En Belgique, c’est plus de 600 000 contrats signés et plus de 370 000 clients qui lui font confiance. En 2020, son chiffre d’affaires s’est élevé à 280 millions d’euros et son bénéfice d’exploitation a dépassé les 10 millions d’euros. Depuis avril 2019, Mega a lancé Mega-Energie en France et y livre actuellement plus de 85 000 clients. Mega Energie a récemment signé un contrat stratégique avec Butagaz pour la fourniture de gaz et d’électricité.

Pour de plus amples informations: www.mega.be


À propos de Watz

Watz est un fournisseur d’énergie flamand dont les bureaux sont situés à Deurne. La société compte quelque 36.000 contrats de fourniture de gaz ou d’électricité, pour un total d’environ 20.000 clients. Watz emploie 12 personnes.