Les Restos du Cœur célèbrent le 35ème anniversaire de l’appel de Coluche sous haute pression !

par Luna
Resto du Cœur

Communiqué de presse

Contact partenaire de communication:
Isabelle Schmit chez Luna
Tél.: +32 2 658 02 93
Gsm: +32 495 59 38 06
isabelle@luna.be

Les Restos du Cœur célèbrent le 35ème anniversaire
de l’appel de Coluche sous haute pression !

Une «liste de courses» virtuelle pour remplir les rayons des Restos

Fernelmont, le 25 septembre 2020 – Les Restos du Cœur de Belgique, piliers de l’aide alimentaire sur l’ensemble du territoire, célèbrent le 35ème anniversaire de l’appel de Coluche dans l’urgence. Dans le cadre de la crise du COVID-19, les Restos du Cœur appellent au don de vivres pour faire face à la demande d’aide alimentaire et à la baisse d’approvisionnement. Les donateurs peuvent désormais acheter des vivres au profit des Restos du Cœur via une liste de courses virtuelle disponible sur le site même des Restos.

Depuis leur création, les Restos du Cœur de Belgique ne désemplissent pas. Au contraire, dans le cadre du contexte exceptionnel lié au COVID-19, la pression est toujours aussi forte pour les Restos du Cœur de Belgique mais l’offre de vivres ne suit plus.

L’appel de Coluche, c’était il y a 35 ans déjà !

Le 26 septembre 1985, le comique français Coluche (Michel Colucci) dénonçait le gaspillage alimentaire de notre société de consommation et lançait son appel. Cette initiative a abouti, en décembre 1985, à l’ouverture des premiers Restos du Cœur en Belgique. Ceux-ci offrent un espace accueillant et convivial visant à répondre aux besoins alimentaires des personnes en situation de précarité et/ou de grande pauvreté.

À l’heure actuelle, les Restos du Cœur disposent de 27 points de distribution dans toute la Belgique. Les bénéficiaires peuvent y obtenir non seulement des repas chauds mais également des vêtements, un accompagnement social, un logement et une aide à l’éducation ainsi que des soins de santé.

L’idée d’une société où plus personne n’a faim fait rêver mais le constat de la réalité est toujours pareil et même plus difficile encore en cette période de crise qui rappelle à quel point la santé et l’hygiène de vie sont indispensables à tous.

Une « liste de courses» virtuelle en faveur des Restos

Une «liste de courses» permettant de faire des dons de vivres est disponible sur le site internet des Restos du Cœur: www.restosducoeur.be. En quelques clics, les donateurs peuvent y acheter les articles de leur choix dans la quantité souhaitée pour les donner directement aux Restos. La Fédération des Restos du Cœur effectue alors les commandes en conséquence et redistribue ces marchandises aux demandeurs d’aide dans l’ensemble des Restos du Cœur de Belgique. La sélection d’articles proposée dans la «liste de courses» comprend des articles de première nécessité en rupture de stock dans les rayons des Restos (par exemple des conserves de légumes, de fruits et de poissons, des féculents, des produits laitiers, du café et des articles pour l’hygiène).

Sur le plan alimentaire, l’urgence porte sur certains produits qui doivent être consommables et divisibles en portions individuelles y compris des boissons. Un colis complet se compose d’un repas par personne issue d’un ménage. Il comprend des aliments de première nécessité: un féculent, un légume et de la viande ou un équivalent. Des collations sont rajoutées lorsque c’est possible. Les dons alimentaires constituent la part principale représentée dans un colis mais les Restos du Cœur doivent aussi effectuer des achats pour compléter l’apport des dons. Ils achètent par exemple de la soupe, du pain, des fruits, etc.

Aujourd’hui, les Restos peinent à remplir leurs rayons

Ces 6 derniers mois, les Restos se sont réinventés notamment par le biais de la distribution de colis et de repas à emporter pour répondre à l’énorme demande. Mais leurs efforts ne suffisent plus à remplir les rayons. Les Restos du Cœur lancent un appel urgent pour recevoir des dons de vivres de première nécessité.

Jean-Gérard Closset, Président de la Fédération des Restos du Cœur de Belgique, déclare: «Cela fait maintenant 6 mois que les Restos du Cœur réinventent leur rôle d’approvisionnement et de redistribution de l’aide alimentaire avec de nouveaux équipements spécifiques acquis grâce à des dons privés. Les conséquences de l’épidémie touchent particulièrement les catégories de population les plus précarisées. D’un côté, la demande ne cesse de croître et, de l’autre, les ressources nécessaires à l’approvisionnement fondent comme neige au soleil. Aujourd’hui, les Restos du Cœur lancent donc un appel dans l’urgence pour recevoir des dons de vivres.»

«Concrètement, nous avions l’habitude, dans nos Restos du Cœur, d’organiser une récolte de vivres plusieurs fois par an pour renflouer les stocks. Or, avec les mesures sanitaires et pour garantir la sécurité de nos bénévoles, nous ne pouvons plus nous poster physiquement devant les magasins pour recueillir les dons de conserves, bocaux, pâtes et autres produits non périssables. Cela a un impact direct sur la quantité récoltée. La seule solution pour parvenir à un rééquilibrage est de faire appel à la générosité des donateurs», poursuit Jean-Gérard Closset.

Les Restos du Cœur veulent un changement à 180° dans le secteur alimentaire pour éviter le même scénario alarmant dans 35 ans.

«Les Restos du Cœur encouragent les actions sur les besoins humains fondamentaux pour sortir les personnes durablement de la précarité. L’éventail de moyens possibles pour y parvenir est large: l’aide à l’éducation des enfants, la concertation avec les acteurs représentatifs et organisés du secteur de la lutte contre la pauvreté, la création de liens avec les bénéficiaires, la reconnaissance indispensable du rôle des acteurs de l’aide alimentaire avec les Centres publics d’action sociale (CPAS), les Plans de Cohésion sociale (PCS) et la population par exemple. Si la porte d’entrée des Restos du Cœur demeure l’aide alimentaire, l’issue passera dorénavant par un important travail social», conclut Jean-Gérard Closset.

Les Restos peuvent établir une attestation fiscale également pour ce type de dons. Des dons financiers peuvent également être versés sur le compte courant suivant: BE44 2400 3333 3345 avec la communication «VIVRE».


Si vous souhaitez de plus amples informations ou une interview,
veuillez contacter Isabelle Schmit chez Luna:
isabelle@luna.be, +32 2 658 02 93 ou +32 495 59 38 06

À propos de la Fédération des Restos du Cœur de Belgique

Créée en 1991, la Fédération des Restos du Cœur de Belgique est une association sans but lucratif qui offre un ensemble de services destinés à lutter contre l’exclusion : aide alimentaire, à l’éducation, au logement, aux soins de santé et des espaces parent(s)/bébé(s).

La Fédération des Restos du Cœur de Belgique regroupe aujourd’hui 17 Restos: 12 en Wallonie (Arlon, Charleroi, Gembloux, La Louvière, Liège, Marche, Mons, Mouscron, Namur, Quiévrain, Verviers, Wavre), 3 en Flandre (Assenede, Oostende, Tienen), 2 à Bruxelles (Saint-Gilles et Laeken) et 4 antennes, réparties sur tout le territoire belge. Un Foodtruck délivre des colis complets aux endroits reculés de Belgique où l’aide alimentaire est quasi inexistante.

La Fédération se compose d’une équipe de 80 salariés et de 600 bénévoles.

Pour de plus amples informations: www.restosducoeur.be/fr