Comment réinventer l’école à l’heure de la crise du COVID-19?

par Luna

Communiqué de presse

Contact partenaire de communication:
Isabelle Schmit chez Luna
Gsm: +32 495 59 38 06
Isabelle@luna.be

Comment réinventer l’école à l’heure
de la crise du COVID-19 ?

Mont-Saint-Guibert, le 7 septembre 2020 – VAN IN, le principal éditeur éducatif en Belgique, édite «Les leçons de la pandémie – Réinventer l’école?». Ce livre propose une réflexion sur le confinement, le déconfinement ainsi que leurs conséquences sur le système scolaire et la manière dont celui-ci est amené à se réinventer. Son auteur, Bruno Humbeeck, y propose à travers une série de questions aux enseignants et acteurs pédagogiques des pistes concrètes de solutions pour repenser leurs pratiques à la lumière de la crise du Covid-19. L’intention étant de créer un environnement scolaire durable, modulable, numérique et convivial qui peut résister en temps de pandémie.

Cet ouvrage est destiné aux enseignants et parents d’élèves de maternelle, primaire, secondaire et supérieur ainsi qu’aux professionnels de l’éducation afin de les accompagner dans leur réflexion vers une évolution pérenne de l’enseignement.

Utiliser la pandémie comme un accélérateur d’évolution pour créer un nouveau modèle

L’école a rouvert ses portes après le confinement mais il semble qu’elle ne sera plus jamais la même. L’école qui a ouvert aujourd’hui est à l’image de la menace qui pèse toujours sur nos têtes. Une menace qui porte pourtant en son sein une opportunité, celle de réinventer l’enseignement.

«À travers les commentaires déferlant sur la toile, j’ai constaté dans ce contexte brutal un besoin d’apaisement et de pédagogie douce. Je me suis donc attelé à la rédaction de ce livre pour répondre à ce besoin», explique Bruno Humbeeck, théoricien, chercheur de terrain et auteur reconnu dans les médias comme une référence dans son domaine.

«De l’avis des gens ‘raisonnables’ – qu’ils soient politiques, scientifiques, pédagogues ou parents -, les prochains mois ne permettront pas de se débarrasser définitivement du virus. Personne ne pense que l’école retrouvera son fonctionnement initial, qu’elle mettra fin aux distanciations sociales et au port du masque par exemple. Parallèlement, c’est l’occasion de concrétiser des changements durables espérés», poursuit-il.

«Le but est de créer un environnement scolaire durable, modulable et convivial dans lequel chacun se forme bien et se sent bien. Il s’agit de créer un modèle qui peut résister en temps de pandémie. Idéalement, une école qui s’adresse à tous les élèves en leur donnant le sentiment qu’elle s’adresse à chacun d’entre eux individuellement. Il s’agit d’utiliser la pandémie comme un accélérateur d’évolution», ajoute-t-il.

Des pistes de solutions concrètes pour créer les fondations de l’école de demain

Cet ouvrage didactique, au-delà d’être analytique et descriptif, est une porte ouverte vers l’évolution. L’ouvrage permet de faire le tri parmi ces changements, réalisés dans l’urgence au nom du principe de la continuité pédagogique. Il s’agit d’opérer une distinction entre ceux qui doivent être maintenus dans la durée parce qu’ils apportent une réelle plus-value à l’enseignement, ceux, strictement liés aux circonstances, qui gagneront à être délaissés et enfin ceux qui pourront être conservés en faisant l’objet d’un simple aménagement. Agréablement illustré, le livre offre des moments de respiration et d’incitation à la réflexion.

L’auteur explore une série de thèmes comme : un parent peut-il s’improviser enseignant? Pourquoi le numérique est-il à la fois nécessaire et insuffisant? Comment construire le «vivre ensemble» dans ces circonstances si particulières? En plus d’éveiller les consciences, il sonde des pistes concrètes de solutions pour repenser la manière d’enseigner au quotidien.

Plus précisément, l’ouvrage est scindé en trois parties détaillant plusieurs thématiques. La première partie est axée sur la signification de la «disparition de l’école» et l’importance de l’école dans la vie de chacun. La deuxième partie du livre se penche sur «le retour à l’école» dans un monde insécurisant. Comment rester audacieux sur le plan pédagogique et prudent sur le plan sanitaire? Enfin, la troisième partie suggère des métamorphoses utiles, équilibrées et pragmatiques pour créer cette nouvelle école. Par exemple, pour le port du masque, l’auteur suggère de parler de gestes «protecteurs» et non pas de gestes «barrières» dans l’enceinte scolaire.

Winfried Mortelmans, CEO chez VAN IN, déclare: «En imaginant de nouveaux fonctionnements scolaires et en vérifiant ce qui peut être modifié dans les structures et les infrastructures scolaires (cours de récréation, classes, bâtiment, etc.), l’auteur s’est donné les moyens de réinventer l’école. Cette école revisitée est plus conforme aux attentes des parents, élèves, enseignants et pédagogues, elle pourrait constituer les fondations de l’enseignement de demain.»

Les pistes évoquées par l’auteur notamment en ce qui concerne l’enseignement à distance sont tout à fait en phase avec les circulaires 7686 et 7691 de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB). Ces circulaires définissent les pistes d’action en vue de la rentrée de septembre 2020/2021 dans le contexte du COVID-19 respectivement pour l’enseignement fondamental et secondaire. Le renforcement de l’enseignement à distance y est décrit, dans le cadre du déploiement d’une stratégie d’hybridation des apprentissages. Sa mise en œuvre passe notamment par le soutien de la FWB au développement numérique. La FWB a décidé d’accélérer et d’intensifier sa stratégie numérique en agissant sur trois axes: les équipements et les infrastructures numériques, l’accompagnement et la formation et la mise à disposition de plateformes visant à permettre l’enseignement à distance et de ressources numériques comme celles proposées par VAN IN.

Vous souhaitez de plus amples informations ou une interview?
Veuillez contacter Isabelle Schmit chez Luna via isabelle@luna.be,
au +32 2 658 02 93 ou encore au +32 495 59 38 06

À propos de Bruno Humbeeck

Titulaire d’un Master Européen de Recherche en Sciences de l’Education et d’un doctorat en Sciences de l’Education de l’Université de Rouen, Bruno Humbeeck est actif à la fois sur le terrain en tant que psychopédagogue et en tant que directeur de recherche au sein du service des Sciences de la Famille de l’Université de Mons. Il a également été directeur d’un centre d’accueil durant plus de 15 ans en charge de personnes en difficulté sociale extrême.

À propos de VAN IN

VAN IN est le principal éditeur éducatif en Belgique et fait partie de Sanoma Learning, une division du groupe finlandais Sanoma.

L’entreprise s’appuie sur l’investissement enthousiaste de ses 180 collaborateurs et de nombreux auteurs. Elle développe des solutions didactiques innovantes, en Flandre comme en Wallonie. VAN IN propose une gamme de plateformes digitales : Bingel (NL)/Wazzou (FR) pour l’enseignement fondamental et Diddit (NL)/Udiddit (FR) pour l’enseignement secondaire. Elle s’est spécialisée dans le domaine de l’apprentissage adaptatif et le recours à la technologie pour soutenir les enseignants et les élèves.

Les éditions VAN IN ont vu le jour en 1833. Elles sont implantées à Wommelgem, Gand et Mont-Saint-Guibert.

Pour plus d’informations : https://www.vanin.be/fr.