Environ 690 000 repas servis par les Restos du Cœur au 1er semestre 2022, soit plus du double d’une «année normale»

par Luna
Resto du Cœur

Communiqué de presse

Contact partenaire de communication:
Isabelle Schmit chez Luna
Tél. : +32 2 658 02 93
GSM : +32 495 59 38 06
isabelle@luna.be
Communiqués de presse Restos du Coeur

Environ 690 000 repas servis par les Restos du Cœur
au 1er semestre 2022, soit plus du double
d’une «année normale»

La croissance de la précarité inquiète les Restos du Cœur de Belgique,
désormais eux-mêmes impactés par la crise

Fernelmont, le 17 octobre 2022 – En cette Journée Mondiale du Refus de la misère, les Restos du Cœur, piliers de l’aide alimentaire sur l’ensemble du territoire belge, sont très inquiets car la précarité en Belgique ne cesse de gagner du terrain. Dans un contexte de crise généralisé, les Restos ont servi 690 000 repas le 1er semestre de cette année, ce qui représente le double d’une année sans crise majeure. Ils enregistrent une augmentation de 30% de la fréquentation de certains Restos du Cœur depuis septembre et une diminution des vivres récoltés de presque 20 tonnes entre le 1er janvier et le 30 septembre 2022. Le profil des bénéficiaires évolue, la classe moyenne n’est désormais plus épargnée.

La Journée Mondiale du Refus de la Misère se tient chaque année le 17 octobre pour donner la parole aux plus démunis sur leurs conditions de vie, leurs résistances quotidiennes et leurs aspirations. L’objectif est aussi de mobiliser les citoyens et les responsables publics, de les inviter à agir et de constituer un point d’appui pour une lutte de fond contre la misère.

Or, en ce jour, les Restos du Coeur établissent un triste constat: la situation continue de s’aggraver. Les conséquences des crises énergétique, économique et sociale impactent désormais une large part des citoyens. Les Restos du Cœur constatent sur le terrain que les demandes d’aides ne cessent de croître, les besoins alimentaires étant de plus en plus pressants.

Une situation sans précédent et de sombres perspectives

Après une brève accalmie, la «fin» de la «période Covid» et la reprise du travail dans les secteurs Horeca et culturels, les signaux sont malheureusement à nouveau repassés au rouge.

Les chiffres du premier semestre 2022 sont affligeants: 689.718 repas ont été distribués par les Restos du Cœur. Soit plus de repas qu’en une «année normale» (2019 étant devenu l’année de référence avec 670.000 repas). Les Restos ont servi 1.084.000 repas en 2020 et 1.350.871 repas en 2021.

Depuis la rentrée de septembre, ils enregistrent également une augmentation de 30% de la fréquentation dans certains Restos.

Jean-Gérard Closset, Président de la Fédération des Restos du Cœur de Belgique, déclare: «Les perspectives ne sont pas optimistes, les mesures gouvernementales ne sont pas suffisantes pour venir en aide aux plus démunis. Acteur de la lutte contre la pauvreté de première ligne, la Fédération des Restos du Cœur constate que de plus en plus de ménages, dont un nombre croissant de salariés, tombent dans la précarité. Le profil des bénéficiaires a évolué. Chaque jour, de nouveaux visages poussent les portes des Restos du Cœur. Ces personnes ne s’en sortent plus sans aide. Elles doivent choisir entre payer leurs factures, s’alimenter, se loger, se soigner, etc. Il s’agit de personnes pensionnées, d’étudiants, de jeunes qui démarrent leur vie professionnelle, de familles monoparentales, … et même des couples avec de petits revenus et des enfants. Bref, la classe moyenne est désormais touchée.»

«Demander de l’aide est une démarche difficile à entreprendre, tant le sentiment de honte, la peur du regard des autres et d’être stigmatisé est présente. Mais ces personnes n’ont plus d’autre alternative. Certaines familles ont épuisé leurs économies. D’autres, déjà en difficultés financières, s’enfoncent encore plus dans la précarité,» ajoute Jean-Gérard Closset.

Les Restos rappellent que toute personne impactée et désemparée par la hauteur des régularisations et/ou des demandes d’acompte pour l’énergie peut se renseigner gratuitement en formant le 1718 (Région Wallonne) ou le 0800/35243 (Bruxelles).

Les Restos du Cœur désormais eux-mêmes impactés par la crise

Les Restos du Cœur veulent mettre tout en œuvre pour accompagner les personnes précarisées, la solidarité étant au cœur de leur mission et de leur vision. Mais jusqu’à quand vont-ils pouvoir œuvrer alors qu’ils sont eux-mêmes lourdement impactés? La hausse des coûts de l’énergie et des denrées alimentaires de base, le manque de bénévoles dans certains Restos du Cœur pour faire face à l’augmentation des demandes et la diminution des surplus alimentaires impactent la chaîne de solidarité de l’aide alimentaire. Si des solutions ne sont pas trouvées et appliquées rapidement, les moyens et les marchandises risquent de manquer cruellement.

Entre le 1er janvier et le 30 septembre 2022, la Fédération des Restos du Cœur enregistre une baisse de près de 3% des kilos de vivres ayant transité par leur entrepôt. Les Restos ont enregistré seulement 640.455 kg de vivres contre 659.527 kg en 2021 sur cette même période. Soit presque 20 tonnes de vivres en moins à distribuer alors que les demandes d’aides et les prix des denrées alimentaires de base explosent.

Un appel à la solidarité pour sortir de la précarité

Aujourd’hui, on ne devrait plus avoir faim ni avoir froid ! Et pourtant… Les crises énergétique, économique et sociale s’enchaînent. Comment éviter d’accroître la pauvreté dans notre pays et lutter efficacement pour plus de dignité humaine ?

Concrètement, les donateurs peuvent aider les Restos du Cœur en effectuant un don financier sur le compte courant suivant : BE44 2400 3333 3345 en précisant en communication: «Journée Mondiale du Refus de la Misère 2022», ou directement sur la plateforme de dons en ligne: donate.restosducoeur.be. Une attestation fiscale sera établie au nom des donateurs pour tout don égal ou supérieur à 40€. En 2022, ce don est déductible jusqu’à 45 %.


A l’attention de la rédaction:

Pour toute publication, nous vous saurions gré d’utiliser le logo de la Fédération des Restos du Cœur de Belgique
(et non le logo français dont l’usage par la Fédération n’est pas autorisé en Belgique).

Si vous souhaitez de plus amples informations ou une interview avec les Restos du Cœur, veuillez contacter Isabelle Schmit chez Luna: isabelle@luna.be, +32 2 658 02 93 ou +32 495 59 38 06.

À propos de la Fédération des Restos du Cœur de Belgique

Créée en 1991, la Fédération des Restos du Cœur de Belgique est une association sans but lucratif qui offre un ensemble de services destinés à lutter contre l’exclusion: aide alimentaire, à l’éducation, au logement, aux soins de santé et des espaces parent(s)/bébé(s).

La Fédération des Restos du Cœur de Belgique regroupe aujourd’hui 19 Restos du Cœur : 13 en Wallonie (Arlon, Charleroi, Gembloux, La Louvière, Liège, Marche, Mons, Mouscron, Namur, Quiévrain-Honnelles, Val de Sambre, Verviers, Wavre), 4 en Flandre (Aarschot, Assenede, Oostende, Tienen), 2 à Bruxelles (Saint-Gilles et Laeken) ainsi que 5 antennes, réparties sur tout le territoire belge. 3 Restos du Cœur mobiles délivrent par ailleurs des colis complets en Wallonie et à Bruxelles.

Les Restos du Coeur se composent d’une équipe d’une centaine de salariés et de près de 500 bénévoles.

Pour de plus amples informations: www.restosducoeur.be