La start-up IWAS transforme des déchets indiens en produits de qualité via l’upcycling

Communiqué de presse


Partenaire de communication:
Isabelle Baens chez Luna
Tél: +32 2 658 02 94
Gsm: +32 497 73 73 67
This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
 
 
La start-up IWAS transforme des déchets indiens
en produits de qualité via l’upcycling
 
Le projet offre un soutien durable aux entreprises locales et aux communautés
 
 
Destelbergen/Goa (Inde), le 25 avril 2019 – Fabriquer des produits de qualité en Inde en transformant des déchets en nouveaux objets. C’est l’ambition de la start-up IWAS. La joint-venture belgo-indienne se fixe comme objectif de recycler chaque année plus de 100 000 bouteilles, entre autres, en verres, bougies et photophores. Par ce processus d’upcycling, IWAS veut avoir un impact positif sur l’environnement. Les communautés et les entreprises locales bénéficient par la même occasion d’un soutien durable et rentable. «IWAS n’est pas une œuvre caritative, mais un programme de coopération au développement 2.0.»
 
L’objectif est de mettre sur pied un projet viable d’un point de vue économique avec des investisseurs belges et indiens qui à terme, sera entièrement piloté depuis l’Inde. L’idée est née lorsque l’entrepreneur Dries Moens était en Inde et a été mis en contact via des amis et partenaires professionnels avec deux entrepreneurs créatifs locaux : Mikhail Solanki et sa petite amie Rhea de Goa. Ils étaient à la tête de l’entreprise, Meso Design LLC, qui fabriquait des verres à partir de bouteilles de bière usagées et qu’ils commercialisaient ensuite sous le nom ‘Bôtl’. Cependant, leur volume de production était trop faible et le prix trop haut. Le couple était sur le point d’arrêter ses activités.
 
Avec ses partenaires locaux Maurice Britto et Dale Menezes, Dries Moens a décidé d’investir dans l’entreprise indienne. «C’était vraiment dommage de laisser cette initiative aller à sa perte. Sans un volume suffisant, le prix reste trop élevé: c’est le cycle que l’on retrouve trop souvent dans les produits artisanaux», explique Dries Moens. «Pour rendre le projet rentable d’un point de vue économique, nous devions convertir le processus en un environnement industriel. Si les volumes grimpent, on peut baisser le prix. Nous investirons dans la société jusqu’à ce qu’elle devienne rentable et puisse tourner par ses propres moyens. Nous voulons ainsi aider la communauté locale.»
 
Coopération de développement 2.0
 
IWAS précise clairement qu’elle n’est pas une œuvre caritative. L’aspect qualitatif, concurrentiel, tarifaire et viable d’un point de vue économique: voilà les mots-clés d’IWAS. «Nous voulons proposer des produits de qualité durables selon un modèle économique bien pensé», explique Dries Moens. «Nous ne sommes pas en quête d’argent, mais bien de partenaires qui souhaitent se lancer dans l’aventure avec IWAS. Si nous prévoyons un capital d’exploitation et le savoir-faire requis, l’entreprise pourra voler de ses propres ailes en Inde après un certain laps de temps. Disons que c’est un programme de coopération de développement 2.0. Nous envisageons aussi d’autres initiatives d’upcycling susceptibles d’être industrialisées. Nous examinons les possibilités d’extension à d’autres produits et aux pays qui connaissent la même problématique.»
 
Le nom IWAS évoque l’histoire des produits: « j’étais (de l’anglais I WAS) inutile et je polluais et aujourd’hui, je suis utile». Les produits IWAS sont en effet fabriqués à partir de détritus et sont transformés en objets utiles au travers d’un processus d’upcycling. Jusqu’à ce jour, l’offre comprend des bougies, des photophores et des verres fabriqués à partir de bouteilles usagées de vin, de bière ou de boissons rafraîchissantes.
 
Revaloriser 100 000 bouteilles par an
 
La pollution est un énorme fléau en Inde. Comme pour le moment, il existe peu d’infrastructure pour traiter les déchets, de nombreux détritus atterrissent en pleine rue avant de finir dans les océans. C’est là qu’IWAS y a vu une opportunité. L’upcycling consiste à transformer un produit ou matériau en un nouveau produit de meilleure qualité et dont la durabilité est accrue. Le recyclage diffère de l’upcycling dans le sens où le déchet est traité pour redevenir une matière première. Avec l’upcycling, on n’ajoute que le travail, on ne recourt pas à une autre source d’énergie, ce qui rend le processus viable d’un point de vue économique et meilleur pour l’environnement. IWAS ambitionne de récupérer dans l’environnement 100 000 bouteilles chaque année. «C’est l’une des premières initiatives où un produit revalorisé de façon qualitative est rentable d’un point de vue économique et abordable».
 
 
Des verres fabriqués à partir de bouteilles de vin usagées
 
 
 «J’étais (IWAS) une bouteille de soda, j’aurais sombré dans un océan ou pollué une décharge
si je n’avais pas été sauvée et transformée en ces photophores colorés
qui embelliront, réchaufferont et illumineront votre maison»
 
 Verres pour enfants fabriqués à partir de bouteilles de bière usagées
 
Bougies parfumées fabriquées à partir de bouteilles de champagne usagées
 
 
 La pollution dans les océans
 
 L’équipe IWAS se composant de Dale Menezes, Dries Moens et Maurice Britto (de gauche à droite)
 
 
Si vous souhaitez de plus amples informations ou une interview,
veuillez contacter Isabelle Baens chez Luna: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.,
+32 2 658 02 94 ou +32 497 73 73 67. 
 

À propos d’IWAS
 
IWAS transforme les déchets en produits de qualité à un prix compétitif. L’entreprise qui vient tout juste de voir le jour souhaite ainsi sensibiliser le public à la problématique des déchets et de l’environnement.  
 
Dries Moens, Maurice Britto et Dale Menezes sont les trois partenaires qui ont créé la plateforme IWAS. L’asbl belge ‘IWAS Products Belgium’ s’occupe de distribuer les produits IWAS. L’entreprise IWASabottle située en Inde et sous la supervision de Meso Design LLC, s’occupe du traitement des déchets pour en faire de nouveaux produits, en l’occurrence des verres, bougies et photophores. 70 % de la société IWASabottle en Inde appartient à Meso Design LLC. Les trois partenaires de l’entreprise IWAS Products Belgium ont une part de 30 %. Ils ambitionnent de développer des initiatives similaires à terme, comme par exemple ‘IWASatyre’. L’objectif est que la société IWASabottle en Inde devienne rentable à terme, afin que IWAS Products Belgium puisse soutenir de nouveaux projets.
 
Pour de plus amples informations: www.iwasproducts.com 
 
TOP